Étranglement des unifs : la Région wallonne tire sur la corde

Les étudiants libéraux ont pris connaissance ce matin de l’article révélant une nouvelle polémique dans le monde universitaire. La Région wallonne refuse de procéder aux versements des subsides promis aux universités en raison d’un litige avec l’Union européenne quant aux critères pris en considération pour bénéficier des fonds structurels européens. Qui plus est, elle demande le remboursement de certains subsides.

Depuis plusieurs années, les différentes universités de la Communauté française ne bénéficient pas de l’entièreté des montants auxquels elles ont légalement droit. Dans leur dernière campagne Plan Q (pour Plan Qualité), les Etudiants Libéraux plaidaient déjà avec vigueur pour que l’on mette fin à cet étouffement progressif de notre enseignement supérieur.

Aujourd’hui, c’est un nouveau coup dur pour les universités, qui se voient attaquées dans un domaine de développement essentiel : la recherche. Cette situation est inacceptable ! En procédant de la sorte, la Région wallonne est complice de non-assistance à institution en danger. En ralentissant la recherche, c’est l’université dans son entièreté que la Région wallonne risque de mettre à l’arrêt.

Les Etudiants Libéraux soutiennent l’action entamée par les recteurs, qui souhaitent continuer à offrir un enseignement de qualité avec des moyens toujours plus réduits. Si nos universités parviennent actuellement à maintenir, tant bien que mal, un enseignement de qualité malgré les réductions de budget et les incessants crocs-en-jambes des entités fédérées, cet équilibre ne perdurera pas longtemps…

A terme, la Fédération des Etudiants Libéraux est très inquiète pour l’avenir des universités de la Communauté française. La formation des jeunes citoyens va cruellement souffrir de la baisse de qualité de l’enseignement et leur compétitivité sur le monde du travail sera considérablement réduite à l’heure où la formation joue un rôle de plus en plus fondamental.

En privant les universités de près de 10 millions d’euros, la Région wallonne adopte un comportement tragique et irresponsable vis-à-vis de tous les étudiants.

Nous exigeons de la Région wallonne qu’elle ne demande pas le remboursement des sommes litigieuses aux universités : ce procédé mettrait les universités dans une situation délicate. Ensuite, nous demandons que la Région wallonne intente une action contre l’Union européenne afin que les montants exonérés d’impôt pour les emplois de recherche puissent être considérés comme « éligibles » par cette dernière.

De manière plus globale, les Etudiants Libéraux appellent les responsables politiques à accorder plus de considérations à la formation des étudiants. Ainsi, après avoir mis un terme à cette mascarade, il faudra s’attaquer aux problèmes structurels rencontrés par les universités quant à leur financement.

Contact presse :

Mathieu RAEDTS (Président)

0478/645.245 – mathieu.raedts@etudiantsliberaux.be

Partagez cet article:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *