6ème Journée mondiale contre la peine de mort

By 10/10/2008News

Ce 10 octobre, à l’invitation d’Amnesty International, la Députée fédérale Florence Reuter et la Fédération des Etudiants Libéraux se sont retrouvées devant l’ambassade du Japon. Un rassemblement symbolique à l’occasion de la 6e Journée mondiale contre la peine de mort.

En effet, alors que le nombre de pays pratiquant la peine de mort diminue, de même que le nombre d’exécutions, le Japon jette une ombre au tableau. 13 personnes y ont été exécutées en 2008. En outre, le pays du soleil levant n’a entrepris aucune démarche afin d’abolir la peine de mort ou de restreindre son application.
 
Comme l’a réitéré Florence Reuter à la tribune d’Amnesty International, « l’abolition de la peine de mort est une évidence. C’est une réalité en Belgique comme dans 137 pays du monde, mais il reste aujourd’hui 62 pays et territoires qui maintiennent la peine de mort et d’autres qui envisagent de la réhabiliter dans certaines circonstances exceptionnelles. Il est pourtant prouvé depuis de nombreuses années maintenant qu’il n’y a pas de lien entre la peine de mort et le taux de criminalité. »

Il est important qu’une démocratie comme la Belgique qui depuis 1996, date de l’abolition officielle de la peine de mort, a ratifié plusieurs protocoles internationaux allant tous dans le sens d’une abolition universelle de la peine de mort, montre la voie à suivre, notamment aux pays en transition vers la démocratie.

C’est ainsi que Florence Reuter, en partenariat avec les Etudiants Libéraux, avait déposé à la Chambre une proposition de résolution visant à consacrer les engagements de la Belgique en faveur de l’abolition universelle de la peine de mort par la reconnaissance officielle de la date du 10 octobre comme Journée contre la peine de mort. Cette proposition de résolution avait été adoptée en séance plénière le 5 juin dernier, à l’unanimité des partis démocratiques !

Pour la FEL, membre depuis 2007 de la Coalition mondiale contre la peine de mort, le rassemblement de ce vendredi était l’occassion de poser un acte symbolique supplémentaire dans son combat pour l’abolition universelle de la peine capitale dans le monde.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X