Abonnements scolaires : peut mieux faire !

By 09/10/2008Communiqués, News

La Fédération des Etudiants Libéraux (FEL) entend soutenir toute démarche visant à la réduction du coût des abonnements étudiants en matière de transport public. Elle craint cependant que le Gouvernement de la Communauté française recherche plus l’effet d’annonce de mesures électorales que de réelles mesures visant à augmenter le pouvoir d’achat des étudiants et de leur famille.

L’annonce du Ministre de l’Enseignement obligatoire, Christian Dupont, d’amorcer un partenariat entre la SNCB et la Communauté française en vue de diminuer de 50% le coût d’un abonnement scolaire est appréciable. Cette mesure doit s’inscrire dans une suite d’initiatives visant à diminuer le coût global supporté par un étudiant et/ou ses parents sur une année académique.

La FEL estime cependant que les réductions déjà mises en place pour les abonnements des deux sociétés régionales de transport public (TEC et STIB) doivent connaître de deux critiques sérieuses. Elle souhaite voire celles-ci corrigées et absentes d’un éventuel accord avec la société des chemins de fer.

Il faut ainsi regretter que toute personne ayant la qualité d’étudiant régulier ne puisse, aujourd’hui, bénéficier de cette mesure, ni, dès 25 ans, de la moindre réduction à la carte des sociétés de transport. Or, il ne semble pas y avoir lieu de sanctionner les personnes plus âgées et toujours étudiantes en raison de situations souvent très diverses. Pour la FEL, tout avantage ou réduction scolaire doit être lié à la seule qualité d’étudiant. 

Malgré l’intervention communautaire, il y reste à s’étonner de la disparité existant entre le coût réel aujourd’hui supporté par un étudiant francophone et un étudiant néerlandophone. Ainsi, à Bruxelles, un étudiant ressortant de la Communauté française devra déboursé 105 euros/an soit plus du double qu’un étudiant inscrit dans un enseignement de la Communauté flamande (45 euros/an).

La FEL s’interroge aussi sur le prolongement de ces mesures dans le temps. Les réductions aujourd’hui octroyées pour les abonnements TEC et STIB n’ont été confirmées que pour cette année académique. Elles le seraient vraisemblablement aussi pour la rentrée 2009 cependant sans garantie aucune, ni sur l’avenir par ailleurs. L’approche des élections et la nécessité pour le Gouvernement de redorer son blason sur les questions scolaires éveillent bien des doutes chez les Etudiants Libéraux.

Enfin, la Fédération des Etudiants Libéraux – membre de la plateforme associative ‘ResPact’ appelant à la prise de mesures permettant de tendre vers la gratuité de l’enseignement supérieur – invite les différents ministres du Gouvernement à se concentrer sur des initiatives permettant de démocratiser l’accès à l’enseignement. A ce jour, on semble trop vite se contenter du seul élargissement du système de bourses et allocations d’étude. Beaucoup reste ainsi à faire…

Join the discussion One Comment

  • C. Bouvy dit :

    Bonjour, Bravo pour la réaction de « la qualité d’étudiant » mais on oublie aussi que les études se sont rallongée d’1 an mais pas l’âge de l’octroi des allocations familiales. Quid si l’étudiant termine celles-ci à 26 ans…

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X