Arrestation et censure, lot des blogueurs égyptiens !

By 29/11/2007Communiqués, News

La Fédération des Etudiants Libéraux apprend ce jeudi l’arrestation par la police égyptienne de Hossam El-Hendy, jeune journaliste et blogueur de 22 ans alors qu’il couvrait une manifestation au sein de l’Université Helwan. Elle déplore cette nouvelle arrestation arbitraire portant gravement atteinte à la liberté de la presse.

Par ailleurs, elle s’inquiète des circonstances dans lesquelles les sites Yahoo ! et Google (YouTube) ont bloqué les comptes de Wael Abbas (photo), autre blogueur égyptien de 33 ans, ayant dénoncé divers cas de corruption ou de brutalité policière et récemment récompensé pour son action par le Centre international pour les journalistes (ICFJ).

Le 9 novembre dernier, nous manifestions déjà devant l’ambassade d’Egypte pour dénoncer l’arrestation du jeune Kareem Amer, blogueur condamné à quatre ans de prison pour avoir « incité à la haine de l’Islam » et insulté le président égyptien. Sur son blog, Kareem défendait les droits des femmes, la liberté d’expression et dénonçait les dérives et le fanatisme religieux du gouvernement Moubarak.

Force est de constater que les cas de Kareem ou de Hossam ne sont malheureusement pas isolés et que le bilan est loin d’être élogieux pour l’Égypte en matière de liberté d’expression et de liberté de la presse. En effet, les journalistes d’opposition ou de simples blogueurs, se montrant critiques à l’encontre de la gouvernance ou du Parti national «démocratique», connaissent aujourd’hui une véritable politique d’intimidation et de répression. L’arrestation, hier, de Hossam constitue un déplorable nouvel exemple de l’autoritarisme régnant en matière de contrôle d’Internet et de la presse en Egypte.

La Fédération des Etudiants Libéraux entend lors de prochaine action défendre la liberté d’expression et faire pression sur le gouvernement égyptien pour qu’il mette fin à sa politique de répression. Elle réitère son appel aux autorités belges à prendre la mesure de l’attitude du gouvernement Moubarak et du non respect, par celui-ci, des principales libertés fondamentales dans le cadre de tout échange bilatéral avec l’état égyptien.

Les Etudiants Libéraux demandent également que la lumière soit faite sur les raisons ayant motivé les sites Yahoo ! et Google à censurer ou bloquer les moyens de communication de Wael Abbas, toute éventuelle collusion avec l’Etat égyptien ou atteinte à la liberté de presse devant être condamnée sans réserve.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X