De l’eau dans le gaz chez Electrabel

By 20/06/2007Communiqués, News

La Fédération des Etudiants Libéraux s’inquiète de l’augmentation des prix du gaz imposée par Electrabel à partir du 1er septembre 2007. Elle encourage le Ministre de l’Energie, Marc Verwilghen, à suivre de très près les avis et enquête qu’il a commandés et à prendre les mesures nécessaires à la protection des consommateurs. Elle est enfin préoccupée par l’impact qu’aura cette hausse sur les finances des étudiants et de leurs parents.

L’opérateur énergétique dominant en Belgique a annoncé vendredi dernier une hausse des prix du gaz à l’encontre de sa clientèle résidentielle et professionnelle en raison d’une augmentation des prix des produits énergétiques constatés ces dernières années sur les marchés internationaux.

S’il est singulier de constater que cette hausse intervient en pleine vacance du pouvoir fédéral et si de sérieux indices d’abus de position dominante ont été mis en exergue par certains organismes (Organisations patronales, Test-Achats…), la Fédération des Etudiants Libéraux tient à exprimer sa vive inquiétude en la matière. Rappelons que la libéralisation du marché de l’électricité en Belgique a pour but essentiel de stimuler la concurrence et, partant, de baisser les prix du marché : objectif louable qui semble, à la lumière de ce que l’on constate aujourd’hui, à cent lieues de la réalité. Ce qui nous préoccupe plus particulièrement encore est l’effet néfaste de cette hausse sur les finances des étudiants et de leurs parents.

En effet, il est de plus en plus difficile aujourd’hui pour un ménage disposant de faibles ou de moyens revenus, qui subit déjà quotidiennement des hausses de prix de l’énergie (pétrole, mazout, essence, et, aujourd’hui, gaz) et de l’immobilier (achats de biens, loyers, foncier) de subvenir aux besoins d’enfants réalisant des études universitaires ou supérieures. Le prix de location de kots et logements étudiants étant déjà en constante augmentation sur la plupart des sites universitaires, la hausse à laquelle Electrabel se dit contrainte va ainsi encore enfoncer un peu plus le clou dans le portefeuille des étudiants et des parents, puisque certains de ceux-ci la subiront deux fois (à la maison et sur le site universitaire) sinon plus dans le cas où ils possèdent plus d’un enfant aux études.

C’est une situation d’autant plus énigmatique que les prix du gaz sur le marché international sont particulièrement bas en ce moment, notamment en raison de l’hiver clément. Les arguments avancés par Electrabel pour justifier cette hausse seraient ainsi fallacieux.

Les Etudiants Libéraux accueillent positivement la démarche du Ministre Verwilghen de saisir sans délai le Conseil de la Concurrence et la Commission de régulation du marché de l’électricité et du gaz (CREG). Elle l’encourage, dès la remise de l’enquête commandée, à prendre des mesures strictes en cas d’abus de position dominante par l’opérateur énergétique, et ce en faveur de la protection des consommateurs.

Enfin, la Fédération des Etudiants Libéraux espère voir ce dossier considéré lors des futures négociations gouvernementales.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X