Egalité des chances, les quotas PS au frigo !

By 12/04/2007Communiqués, News

La Fédération des Etudiants Libéraux se réjouit de la mise au frigo, sous la pression des libéraux, de la proposition de loi du Parti Socialiste visant à ce que les conseils d’administration des entreprises autonomes et des sociétés cotées en bourse soient composés de manière à ce qu’un tiers au moins de leurs membres soient de sexe différent de celui des autres membres.



Librement inspirée d’une loi norvégienne qui impose au moins 40% de femmes dans les conseils d’administration de toutes les entreprises nationalisées (sous peine d’être dissoutes), cette proposition de loi, sous ses relents électoralistes primaires, se voulait « initiée pour davantage d’égalité au profit des femmes ». Par définition, avantager tel sexe, au même titre que telle culture ou telle provenance sociale se veut tout à fait discriminatoire.En effet, s’il existe deux critères qui doivent être défendus au niveau des compositions des conseils d’administration, c’est bien l’aptitude à pouvoir répondre à cette responsabilité et l’égalité d’accès à ce même poste.

En agissant de la sorte, le Parti Socialiste descendait paradoxalement, comme il s’y plaît, l’image de la femme alors qu’il cherche, en apparence, à la promouvoir : en facilitant l’accès féminin aux conseils d’administrations, il infère que ces dernières ne peuvent y avoir accès directement par leur travail ou, pire, qu’elles ne sont pas aptes à obtenir d’elles-mêmes cette promotion.

Nous jugeons ce raisonnement inacceptable. D’abord parce qu’il est méprisant pour la gente féminine qui peut très bien accéder à ces postes et qui en a la possibilité en vertu de l’égalité d’accès à ces derniers. Ensuite parce qu’il instaure un quota qui va à l’encontre d’un raisonnement naturellement démocratique : l’élection au suffrage universel. Où est la liberté de choix pour une Assemblée Générale s’il elle doit élire autant de femmes, autant d’hommes, autant de personnes appartenant à telle ou telle tranche d’âge, à telle ou telle culture ou, pourquoi pas, possédant une voiture de telle ou telle couleur ?

La Fédération des Etudiants Libéraux réaffirme aujourd’hui son attachement à l’égalité des chances pour tous et plus que jamais, à l’égalité hommes-femmes. De manière naturelle et constructive, pas pour « boucher les trous » ! C’est la compétence qui doit être l’élément déterminant de ce type de débat. La FEL serait d’ailleurs ravie de voir un jour un conseil d’administration strictement féminin. Ce qui ne risque pas d’arriver de sitôt au PS qui compte…une administratrice sur dix-huit dans le CA de son centre d’étude…

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X