Communiqué |Hire me if you can – La nouvelle campagne de la Fédération des Étudiants Libéraux

By 18/04/2016Communiqués

#HireMeIfYouCan
La nouvelle campagne de la Fédération des Étudiants Libéraux visant à soutenir l’emploi des jeunes

L’emploi des jeunes est l’un des défis majeurs auxquels nos sociétés doivent répondre. En Belgique, et avant tout en Wallonie et à Bruxelles, les chiffres sont sans appel. Le taux de chômage parmi les jeunes wallons âgés de 15 à 24 ans s’élève à plus de 32% alors que dans cette même tranche d’âge ce taux avoisine les 40% dans la Région de Bruxelles-Capitale, contre une moyenne de 19,7% au sein de l’Union européenne.

Face à ce constat statistique mais avant tout sociétal, la Fédération des Étudiants Libéraux (FEL) a décidé d’étudier cette lourde problématique. La campagne #HireMeIfYouCan met en avant des solutions formulées autour de quatre grands axes.

Le premier s’articule autour du travail avec le monde enseignant. L’une des remarques les plus récurrentes au sujet de l’enseignement est le fossé existant avec le marché du travail. C’est pourquoi la FEL suggère notamment d’adapter les programmes scolaires aux spécificités du monde professionnel et d’envisager des partenariats public-privé afin de davantage remettre en phase les établissements scolaires avec la réalité du monde du travail.

Selon la FEL, l’enseignement a le devoir de revaloriser les filières techniques et professionnelles qui pendant de nombreuses années ont été uniquement considérées comme des voies de relégations, mais pourtant aujourd’hui largement porteuses d’emploi. Pour ce faire, la FEL préconise de travailler sur l’orientation des jeunes dès la 3ème secondaire, mais aussi d’instaurer des stages d’observation obligatoires.

Le second axe traite du travail avec les jeunes. Le monde du travail et les carrières professionnelles n’étant plus aussi linéaires que dans le passé, la FEL souligne toute l’importance pour les jeunes de continuellement développer leurs soft skills, telles que le sens de l’initiative, la communication, la flexibilité pour ne citer que ces quelques exemples, et ce aussi bien dans la vie scolaire qu’extra-scolaire.

Par ailleurs, au vu de nos trois langues nationales et de la stature de l’anglais, la connaissance d’une seconde langue est le prérequis commun à pratiquement toutes les offres d’emploi. C’est ainsi que la FEL souligne toute l’importance du soutien à la formation aux langues étrangères et du besoin d’évaluation des outils existants (chèques-langues via le FOREm et Actiris, Wallangues, etc.).

Le troisième axe de travail de la Fédération des Étudiants Libéraux s’articule autour du monde du travail. A nouveau, le constat le plus régulièrement mis en évidence est l’inadéquation entre l’offre et la demande de travail. L’une des meilleures façons de faire face à cette lourde problématique est d’encourager le recours à la formation en alternance, mais aussi de soutenir les jeunes désireux de lancer une entreprise.

Le quatrième et dernier axe concerne le travail avec le monde politique. L’un des outils principaux pour favoriser l’insertion sur le marché du travail passe par les aides à l’emploi. C’est dans cette optique que la FEL propose de revaloriser et de refinancer les Maisons de l’Emploi. De plus, la FEL encourage également le Gouvernement fédéral à continuer les réformes entreprises afin d’assouplir la fiscalité en matière d’emploi permettant à nos PME de davantage créer des emplois et partant de la valeur ajoutée.

Au travers de cette contribution, la FEL entend présenter ses solutions construites autour des perceptions des jeunes, des entreprises et des décideurs politiques et destinées à l’ensemble de ces acteurs, à l’ensemble de la société.

En conclusion, selon la Fédération des Étudiants Libéraux les jeunes sont un capital humain qu’il faut valoriser et développer car ceux-ci sont les travailleurs, les employeurs, les entrepreneurs et les décideurs de demain. Nous ne voulons pas d’une « génération perdue », qui serait inévitablement synonyme de catastrophe pour la société toute entière, et proposons donc diverses mesures concrètes afin d’endiguer le taux de chômage infligeant des jeunes.

Veuillez retrouver l’ensemble de notre campagne sur le site www.hiremeifyoucan.be

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X