Concours limitant l’accès à la profession de kinésithérapeute : encore un exemple du surréalisme belge ?

By 29/10/2010Communiqués

C’est demain qu’aura lieu le premier concours en Communauté française pour l’octroi d’un numéro INAMI donnant accès à la profession de kinésithérapeute indépendant. Les Etudiants Liberaux profitent de cette occasion pour rappeler leur indignation face à ce concours.

Aux yeux de la Fédération des Etudiants Libéraux (FEL), l’organisation de ce concours est un véritable non-sens étant donné que cette profession connaît actuellement une pénurie. Même si la Vice-Première Ministre et Ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, chargée de l’Intégration sociale, Laurette Onkelinx, est favorable à sa suppression, ce test surréaliste est toujours à l’ordre du jour.

On va donc laisser sur le carreau des dizaines de diplômés et les condamner à épouser une carrière qu’ils n’auront pas désirée après la réussite de longues études. Selon la FEL, cette situation est profondément injuste à l’égard de tous ces étudiants.

Les Etudiants Liberaux ne comprennent pas pourquoi ce Numerus Clausus inadéquat et couteux est toujours d’actualité. La FEL plaide pour la suppression immédiate de ce numerus clausus réduisant l’offre dans ce secteur déjà en manque de main-d’œuvre!

Afin de mettre un terme à cette injustice criante avec effet immédiat, les Etudiants Libéraux exigent de ne pas prendre en compte ce test aberrant !

Contact presse :

Denis Lahaye (Secrétaire général)

0496 45 28 92 – denis.lahaye@etudiantsliberaux.be

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X