Députés bruxellois… Au travail!

By 15/09/2009News

Alors que des dizaines de milliers d’étudiants universitaires reprennent le chemin des auditoires et que la plupart des secteurs d’activité ont repris, l’efficacité de la gestion des affaires publiques dans la capitale est entachée par la rentrée beaucoup trop tardive du parlement bruxellois, a déploré mardi le Cercle des Etudiants Libéraux de l’ULB. L’assemblée de la Région capitale ne se réunira qu’au cours de la troisième semaine du mois d’octobre. Les travaux des commissions ont déjà repris dans la plupart des assemblées, mais le parlement bruxellois qui entame une nouvelle législature et n’a pas encore décidé de la composition des siennes.

Pour le Cercle des étudiants libéraux, « c’est dès lors l’occasion de se poser la question de l’efficacité de nos institutions bruxelloises, lorsque le travail du parlement se trouve paralysé jusqu’au début du mois d’octobre, le pouvoir exécutif étant de facto touché par cette inertie ».

« Cette situation est inacceptable. Privé du prétoire, l’opposition est dans l’incapacité d’effectuer son travail de contrôle, permettant au gouvernement de s’exonérer de toute question parlementaire« , ont ajouté les Etudiants Libéraux. Le Cercle des Etudiants Libéraux de l’ULB a dès lors encouragé les parlementaires à proposer dès la rentrée une proposition d’ordonnance au Parlement bruxellois afin de fixer la rentrée parlementaire le jour de la rentrée gouvernementale.

© Belga.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X