Des propos de De Gucht jugés inacceptables

By 19/11/2008News

Les récents propos du Ministre des Affaires étrangères, Karel De Gucht, tenus dans la presse flamande de ce week-end, à l’encontre de son homologue Charles Michel et du Commissaire européen, Louis Michel, ont fait sortir, ce matin, les Etudiants Libéraux de l’ULB d’un cuisant communiqué de presse.

« Karel De Gucht : Cessez le feu ou démission ! ». Le cercle libéral de l’ULB tire ainsi à boulets rouges, titrant ainsi pour le moins clairement son intention de voir le libéral flamand quitter ses fonctions sauf à changer son attitude tant sur la question congolaise qu’à l’égard des ministres francophones du Gouvernement fédéral. Pour rappel, Karel De Gucht qualifiait, ce week-end, l’approche du Ministre Charles Michel dans ses relations avec la RDC de « déloyale et inefficace« , alors que la situation actuelle au Congo, « navrante et catastrophique« , serait le fruit de la politique de Louis Michel, son prédécesseur. 

Les Etudiants Libéraux de l’ULB rappellent que la rencontre entre le Président Kabila et le Ministre Charles Michel fait suite à « l’anéantissement des relations diplomatiques entre la Belgique et la République Démocratique du Congo, provoqué par les propos du même Ministre des Affaires Etrangères, Karel De Gucht. » Ils dénoncent, aujourd’hui, la volonté persistante du Ministre de détériorer les relations diplomatiques entre la Belgique et la République Démocratique du Congo.

« Le Cercle des Etudiants Libéraux s’interroge quant à la pertinence des propos du Ministre De Gucht, qualifiant dans la presse l’attitude de son collègue de gouvernement de déloyale [..]. Alors qu’il fait lui-même l’objet de fortes suspicions dans le cadre d’une enquête relative à une éventuelle complicité pour délit d’initié, soupçons entamant fortement sa crédibilité, le CEL déplore son attitude. »

Estimant qu’il y a lieu de rétablir la confiance du citoyen, les Etudiants Libéraux de l’ULB invitent donc le Ministre à remettre sa démission au Premier Ministre. « Avant de donner des leçons à autrui, il faudrait avant tout balayer devant sa propre porte », conclut le communiqué du CEL.

Join the discussion 2 Comments

  • Tassin Annick dit :

    Je ne suis pas suffisamment intéressée par la politique pour me permettre de donner un avis vraiment avisé. Je me dois cependant de vous dire qu’il est clair que Monsieur Karel De Gucht devrait réfléchir longuement à la manière dont il s’exprime et surtout à la manière dont il ne devrait pas s’exprimer : je crois qu’il oublie que de nombreux ressortissants de la Communauté Européenne et autres étrangers travaillent en RDC et qu’il faut peu de chose pour mettre le feu aux poudres dans un pays qui est et reste très instable. Si la situation continue à se dégrader et que l’on doive déplorer des victimes parmi les expats, je crois que les familles viendront demander des comptes à ce Petit Monsieur. Je me demande alors quelle sera son attitude !

  • romeo tumana dit :

    Je m’étonne souvent des réactions négatives que suscitent souvent les propos de Karel De Gucht en Belgique. J’attache cela au fait que beaucoup de ceux qui réagissent contre les prises de position franches de ce monsieur n’ont aucune idée réelle de la situation plus que dramatique qui prévaut en RDC, cela nonobstant l’actuelle guerre. Quand ce n’est pas l’ignorance, je trouve que ces réactions relèvent d’une hypocrisie directe ou indirecte qui a toujours prévalu dans les étranges et obscurs rapports entre ces deux pays. Mieux entre la petite Belgique et son immeritée colonie qui en reflète bien l’image du reste!
    Je m’en fous franchement de la politique belge, mais ce monsieur est pour moi le seul politicien belge que je connaisse, qui mérite mon respect comme congolais. Que ceux qui critiquent ses propos aillent à Kinshasa, ils se rendront vite compte qu’il n’y a que les cercles officiels et les médias d’Etat (ce qui en reste), instrument de propagande de Kabila, qui tirent en règle sur De Gucht…Les intellectuels congolais comme la population se reconnaissent bien dans les propos ses « jugements », dans cet espace vide de toute opposition crédible.
    Certes l’équation « Congo » est et demeure complexe, mais il est une certitude: l’incompétence absolue et l’inconsistance averrée de Kabila « fils » en constitue les 60% ! Je suis convaincu que tant ce « pseudo-élu » au suffrage universel par le processus des ordinateurs (auquel Louis Michel n’est pas étranger!), avec sa bande des prédateurs seront à la tête de la RDC, ce n’est pas demain que ces populations aperçevront le bout du tunnel!

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X