Ecole d’Acteurs de Liège : Marie-Do joue son rôle habituel

By 09/01/2009Communiqués, News

Une semaine après le début de la suspension des cours et des examens à l’Ecole Supérieure d’Acteurs de Liège (ESACT), la Fédération des Etudiants Libéraux regrette que la Ministre en charge de ce dossier se plaît à (re)jouer le rôle de l’impuissante, lui collant désormais à la peau, dans le mauvais scénario d’une majorité PS-CDH encore divisée.

Alors que professeurs et étudiants interpellent la Ministre Simonet depuis de trop nombreuses semaines sur diverses problématiques de leur Ecole, il devient inacceptable que la Ministre traîne à trouver une solution particulière et urgente devant permettre l’encadrement effectif des étudiants et une reprise rapide de l’enseignement à l’ESACT.

Les Etudiants Libéraux rejoignent la vive inquiétude des 93 étudiants privés de cours et soutiennent les revendications rappelées, ce matin, en conférence de presse, soit la désignation d’un directeur pédagogique et d’un régisseur afin que le corps enseignant puisse se consacrer pleinement aux projets pédagogiques et artistiques. Quoi de plus normal !

Se retranchant derrière le Décret de 2001 relatif à l’Enseignement supérieur artistique et le budget affecté à son application, la Ministre Simonet s’y refuse et attend probablement qu’une solution lui soit soufflée, peut-être par l’opposition libérale qui propose déjà la création d’un ‘Institut International des Arts de l’Acteur’ composé notamment de l’ESACT et permettant d’autres voies de financement.

Reste encore à apprécier si le rôle de Marie-Do dans ce dossier tient du registre dramatique, comique… ou probablement des deux car ne prête-il pas à rire le fait d’invoquer une enquête sur les attentes de l’artistique qui, outre d’annonce électorale, n’aura probablement aucun effet concret sous cette majorité.

Join the discussion One Comment

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X