Etudiants au CPAS : la copie est à revoir

By 23/08/2011Communiqués

A quelques jours de la rentrée, un constat inquiétant vient à nouveau ternir le tableau de l’enseignement supérieur : de plus en plus de jeunes doivent faire appel au CPAS pour continuer leurs études.

Cette situation est particulièrement interpellante car elle remet une nouvelle fois en question l’égalité des chances des étudiants face à l’accès aux études, valeur essentielle des étudiants libéraux.

Active dans ce domaine depuis longtemps, la Fédération des Etudiants Libéraux (FEL) encourage vivement le Ministre Marcourt à prendre, pour une fois, ses responsabilités. En effet de nombreuses solutions semblent pouvoir être mises en place.

Afin de permettre à ceux qui en ont besoin de suivre la scolarité qu’ils souhaitent, nous demandons un élargissement des bourses. Ceci permettrait de supprimer les barrières financières présentes à l’entrée de l’enseignement supérieur.

L’étudiant ne devrait pas dépendre du CPAS non seulement parce que ce n’est pas sa vocation d’aider les étudiants, mais surtout, parce que le montant de l’aide dépend des communes, ce qui crée des discriminations profondes entre étudiants. Pour en finir avec ce système, une politique communautaire d’aide sociale doit être développée.

La FEL rappelle qu’elle plaide aussi pour l’instauration d’un système de demande unique. Concrètement, l’étudiant compléterait un seul formulaire qui serait transmis aux services d’aide compétents. Ceci permettrait à l’étudiant de ne pas se perdre dans les méandres administratifs, en risquant même de “passer à côté” d’une aide. En outre, le système serait beaucoup plus lisible et offrirait un inventaire précis des aides fournies à chaque étudiant.

Enfin, il faut avoir le courage d’en finir avec le système de paliers concernant les bourses. Les effets pervers sont avérés, et les iniquités sont nombreuses. Nous plaidons donc pour l’instauration d’un système plus progressif pour éviter ces injustices inutiles.

Parce qu’un enseignement de qualité n’est une réussite que s’il garanti également l’égalité des chances, nous enjoignons le Ministre à prendre le problème à bras le corps! A nos yeux, l’enseignement constitue la clé de voûte de notre avenir. C’est maintenant qu’il faut agir car ce qui est investi dans l’enseignement aujourd’hui ne devra plus l’être dans la société de demain…

Contact presse :

Mathieu RAEDTS (Président)

0478/645.245 – mathieu.raedts@etudiantsliberaux.be

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X