Fin des PPP : 5 ans de perdus ?

By 10/09/2010Communiqués

Jean-Marc Nollet, Vice-président et Ministre du Développement durable et de la Fonction publique en charge de l’Energie, du Logement et de la Recherche, annonce aujourd’hui qu’il souhaite laisser tomber le projet de partenariat public-privé (PPP) pour les bâtiments scolaires afin de revenir à un financement public plus classique.

Ce partenariat, annoncé en grande pompe par Joëlle Milquet dès 2005, entendait améliorer l’infrastructure scolaire de nombreux bâtiments se trouvant en mauvais état. Cinquante écoles avaient été sélectionnées. Aujourd’hui, Jean-Marc Nollet annonce qu’il met fin à ce projet et détricote ainsi les effets du décret mettant en œuvre le PPP qui a été adopté en novembre 2008.

Si la Fédération des Etudiants Libéraux (FEL) est d’accord avec Jean-Marc Nollet sur la nécessité de commencer ces travaux le plus rapidement possible, elle regrette cependant cette décision et déplore le temps perdu dans ce dossier extrêmement urgent. En effet, la rénovation des écoles sélectionnées est urgente et n’est toujours pas réalisée…

Aux yeux de la FEL, Monsieur Nollet ne propose pas d’alternative réaliste au PPP. Ainsi les étudiants libéraux se demandent comment il va soudainement réussir à financer ces rénovations et grâce à quel savant calcul il pourrait aider plus d’écoles que les 50 sélectionnées avec la même enveloppe budgétaire. Monsieur Jean-Marc Nollet pense-t-il que l’état de ces 50 écoles s’est suffisamment amélioré de lui-même durant les cinq dernières années pour qu’elles ne nécessitent plus les rénovations prévues initialement?

La FEL tient également à rappeler qu’elle reste favorable aux PPP car ils constituent la seule solution réaliste pour la Communauté française de débloquer les montants importants nécessaires à l’amélioration des infrastructures scolaires, montants que la Communauté française n’est pas capable de débloquer en interne à cause de son manque de moyens.

Naturellement, pour réussir, de tels projets doivent également faire l’objet d’un soutien politique sans faille et non d’un combat idéologique comme c’est le cas dans ce dossier.

Contact presse :

Denis Lahaye (Secrétaire général)

0496 45 28 92 – denis.lahaye@etudiantsliberaux.be

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X