Indépendance du Kosovo : bon point pour la Belgique

By 21/02/2008Communiqués, News

Le Bureau Politique de la Fédération des Etudiants Libéraux (FEL) se réjouit de l’intention belge de reconnaitre au plus tôt l’Etat du Kosovo. Il salue l’engagement de la grande majorité de l’Union à soutenir cette indépendance, déplorant néanmoins la position ambigüe de certains pays européens à un moment particulièrement critique pour le jeune Etat.

Suite à la réunion de ce lundi 20 février avec ses homologues des 27, le Ministre des Affaires étrangères Karel De Gucht (VLD) a déclaré l’intention belge de reconnaître rapidement l’indépendance du Kosovo. Le Ministre libéral entend, par là, répondre au plus vite au souhait du peuple kosovar d’affirmer son droit à l’autodétermination.

Considérant le long processus de stabilisation et de démocratisation qu’a connu le peuple kosovar cette dernière décennie, le Bureau Politique des Etudiants Libéraux ne peut que se réjouir à l’idée d’un Kosovo indépendant, souverain et démocratique.

Il regrette cependant l’absence de volonté d’une minorité d’Etats européens (Espagne, Chypre, Grèce, Slovaquie et Roumanie) à reconnaitre le jeune Etat, ce, pour des raisons d’ordre purement national. Il souhaite vivement que ceux-ci considèrent l’importance de l’enjeu pour le peuple kosovar et reviennent au plus tôt sur leur position.

Ainsi, le Bureau Politique espère que l’Union européenne dans son ensemble continuera à renforcer l’aide apportée au processus d’indépendance du Kosovo afin, notamment, de résister à la pression combinée de la Serbie et de la Russie. La décision d’envoyer prochainement une mission en vue d’aider le Kosovo à établir un Etat de droit semble préfigurer de cette volonté.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X