Kinés : Onkelinx n’a-t-elle donc rien fait en un an ?

By 06/09/2011Communiqués

Alors que la deuxième édition du concours pour l’octroi d’un numéro Inami donnant accès à la profession de kinésithérapeute indépendant est annoncée pour le 29 octobre, la Fédération des Etudiants Libéraux entend rappeler l’absurdité de la situation !

La première édition de ce concours était déjà surprenante au vu de la pénurie existante dans cette profession (la kinésithérapie figure en effet depuis 2009 sur la liste publiée par l’Office national de l’emploi des études qui préparent à une profession pour laquelle il existe une pénurie significative de main-d’œuvre). La deuxième édition de ce concours est choquante !

Selon la presse, 600 personnes pourraient prendre part à ce concours alors qu’il n’y a que 287 places à attribuer ! Cette hécatombe est un scandale car la réussite de longues études doit être valorisée et une personne diplômée doit logiquement pouvoir exercer son métier.

En outre, ce concours, découlant d’un numerus clausus absurde, occasionne des frais inutiles pour la communauté qui investit dans la formation de personnes qui ne pourront au final exercer le métier pour lequel elles ont été formées.

Madame la Vice-Première Ministre et Ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, chargée de l’Intégration sociale, Laurette Onkelinx, a disposé d’un an pour régler ce problème… Malheureusement, rien n’a été fait !

La FEL enjoint donc à Madame la Ministre Laurette Onkelinx de mettre fin extrêmement rapidement au gâchis que constitue ce numerus clausus limitant l’accès à un métier déjà en pénurie. Le problème est connu depuis longtemps, il est plus que temps de le résoudre en annulant ce concours !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X