La religion à l’école : un choix, une liberté … une alternative !

By 30/10/2012Communiqués

La presse s’est récemment faite l’écho des déclarations d’Etienne Michel, directeur général du Secrétariat Général de l’Enseignement Catholique (SEGEC), désireux de voir instaurés dans ses écoles des cours de religion islamique. L’autre remède proposé : un tronc philosophique commun. Objectif premier de ces mesures: favoriser un dialogue inter-convictionnel.

Face à la réapparition de ce sempiternel débat, la Fédération des Etudiants Libéraux entend rappeler sa position à ce sujet !

Le choix de l’une ou l’autre option philosophique doit émaner d’un choix personnel et éclairé de l’étudiant, et non d’un choix des parents ! Dès lors, la FEL entend voir supprimés les différents cours de religion dans l’enseignement primaire et dans le premier cycle de l’enseignement secondaire.

A leur place, un cours d’initiation aux religions et à la morale laïque dans l’enseignement fondamental, qui présenterait, dans le cadre d’un tronc commun une approche globale et objective, des différentes croyances et courants philosophiques.

Ce cours introductif serait remplacé, dans le premier cycle de l’enseignement secondaire, par un cours d’histoire des religions et d’introduction à la philosophie. L’élève ayant bénéficié d’un regard général et philosophique sur les religions pourrait ainsi faire preuve d’esprit critique. Dans un pays où la laïcité a tout son sens, cette voie favoriserait l’apparition tant convoitée d’un « dialogue inter-convictionnel » efficace, dialogue passant avant tout par un regard critique et une compréhension des convictions de chacun !

Arrivés en troisième secondaire, les étudiants pourraient enfin faire un choix entre les cours de religion ou de morale classiques, et un cours d’éducation citoyenne. Ce cours sensibiliserait l’étudiant aux questions de société et à la chose politique. L’élève disposerait ainsi d’une alternative réelle à l’approfondissement d’une religion ou d’une philosophie en particulier. La religion est avant tout une réflexion personnelle, laissons la place à un choix libre et éclairé !

A l’heure où croît progressivement un désintérêt pour la vie politique chez les jeunes et où apparaît une intolérance religieuse préoccupante, fournissons-leur les outils pour être des citoyens accomplis et ouverts ! Favorisons le dialogue inter-convictionnel et la tolérance en offrant une introduction de qualité aux différentes religions et en promouvant l’esprit critique, mais laissons également le choix d’une voie citoyenne !

Plus que jamais, l’avenir de la cohésion et du dialogue dans notre société dépend de la qualité de l’enseignement chez les plus jeunes. Si le programme actuel s’avère insatisfaisant dans son objectif d’intégration, d’émancipation et de dialogue chez les plus jeunes, repensons-le et développons un esprit critique à l’égard des religions et des philosophies, ciment d’une communauté durable et soudée !

Pour la Fédération des Etudiants Libéraux,

Maxime Durant, secrétaire politique

0474/89.81.50

Omar Marhraoui, président

0478/66.71.94

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X