Le conflit géorgien, où est le juste milieu ?

By 23/10/2008News

Le 21 octobre dernier, les Etudiants Libéraux des Facultés universitaires Saint-Louis organisaient une rencontre-débat avec les sénateurs Christine Defraigne (MR) et Josy Dubié (Ecolo). Ils venaient apporter le témoignage de leur mission en Ossétie du Sud.

Les deux sénateurs se sont rendus dans la région afin de voir ce qu’il s’y était vraiment passé. Christine Defraigne, chef de groupe MR au Sénat, a eu ainsi l’occasion, avec son collègue, de mettre en avant que la Géorgie portait sa part de responsabilité dans le conflit qui a ensanglanté la région au début du mois d’août. Elle estime aujourd’hui que l’armée géorgienne a sciemment entamé les hostilités alors que les Ossètes venaient d’accepter des négociations. Elle reconnait également que la Russie, soutenue par des milices ossètes et abkhazes, avait elle aussi agit de façon outrancière.

Afin de mettre en avant les responsabilités des uns et des autres, Christine Defraigne prône la mise en place d’une commission d’enquête indépendante. La nécessité de faire la clarté sur ce conflit et sur l’existence éventuelle de crimes de guerre ou contre l’humanité paraît d’autant plus importante que la Géorgie est candidate à l’entrée dans l’OTAN. LA sénatrice a par ailleurs plaidé pour une meilleure approche des relations entre l’Occident et la Russie qui trop souvent subit une sorte d’humiliation de la part des autres ‘grands’ de ce monde.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X