Le président de la FEL débat des élections américaines sur la radio Al Manar

By 23/06/2008News

Ce lundi après-midi, Arnaud Van Praet, Président des Etudiants Libéraux, était l’un des invités de l’émission ‘Mes 4 vérités’ diffusée sur les ondes de la radio Al Manar ; l’occasion de débattre de l’actuelle campagne présidentielle américaine et de la candidature atypique du candidat démocrate Barack Obama.

Bien que la FEL n’ait pas de position officielle en soutien à l’un ou l’autre des candidats investis dans la course à la Maison Blanche, Arnaud Van Praet y a développé les raisons de son support personnel au démocrate Obama, position également partagée par les autres intervenants du plateau, le journaliste indépendant Olivier Mukuna et l’auteur Daniel Vanhove… certes tous avec quelques bémols ou critiques.

Le Président de la FEL aura ainsi dit « apprécier la belle symbolique de l’arrivée d’un homme de couleur à un si haut degré de la politique américaine quelques décennies après la fin des politiques de ségrégation à l’encontre des afro-américains« . Et si la question raciale semble être cependant restée un élément certain des dernières primaires démocrates, la candidature de Barack Obama face à l’ensemble des Américains semble aujourd’hui s’éloigner de ce facteur au profit de nombreux débats de fonds tels le retrait des GI’s d’Irak, la crise des subprimes, la politique environnementale ou celle des soins de santé… autant de points où les deux candidats en lice s’opposent radicalement.

Déclarant sa préférence pour le programme progressiste de Barack Obama, Arnaud Van Praet a cependant souligné que si certaines propositions de John McCain, essentiellement économiques, le séduisent d’autres, au contraire, sont évidemment insoutenables telles sa position ultra-conservatrice en matière d’avortement.

Interrogé enfin par l’animateur Moueddem Mohsin, sur les récentes déclarations du candidat démocrate face au principal lobby pro-israélien – l’American Israel Public Affairs Council – où Barack Obama a annoncé agir pour que Jérusalem reste la « capitale unifiée d’Israël« , le président des Etudiants Libéraux a dit regretter une position si radicale qui, visiblement de circonstances, n’est pas de nature à ménager les attentes israélo-palestinniennes et de rappeler qu’en d’autres occasions, si Barack Obama s’est montré ferme quant à la sécurité d’Israël, il se l’est montré tout autant à l’encontre de la poursuite de la politique de colonisation dans les territoires occupés.

Le débat autour des élections américaines se poursuivra dès la rentrée chez les Etudiants Libéraux avec quelques activités que vous pourrez voir annoncées sur la site de la FEL.

Join the discussion One Comment

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X