Les Bleus rient rougent…

By 04/12/2006Communiqués

La Fédération des Etudiants Libéraux tient à féliciter le Parti Socialiste et plus particulièrement son Président Elio Di Rupo et Philippe Courard, Ministre wallon de l’Intérieur pour le spectacle comique qu’ils nous ont offert ce week-end.

C’est en effet avec un culot monstre et un humour non dénué d’autodérision que le Ministre Courard a reproché à l’opposition carolo de n’avoir pas dénoncé plus tôt les pratiques secrètes et scandaleuses dont la majorité absolue socialiste faisait preuve à Charleroi. A le comprendre, il semble donc qu’Olivier Chastel, pourtant accusé de « fouineur », n’a pas été constructif dans le coup de pied qu’il a donné au calamar géant carolo dont la Belgique entière découvre chaque jour un peu plus les tentacules venimeuses. Difficile de se rendre plus ridicule…

Nous avons également trouvé très drôle la réaction d’Elio Di Rupo face à l’indignation de Didier Reynders réagissant aux propos du Ministre Courard. S’il apparaît en effet que le Président du MR n’y est pas allé de main morte en catégorisant les propos du Ministre wallon de l’Intérieur de « pratiques d’extrême droite », la demande d’excuse n’en est pas moins choquante. Personne ne demande à Elio Di Rupo de s’excuser quand il évoque que la crise VW est due au libéralisme ou quand il prétend que le MR a peur d’un soi-disant « effet Ségolène ». Pire, Elio Di Rupo n’a demandé à aucun mandataire socialiste de Charleroi, de Namur, d’Anderlues ou d’ailleurs de s’excuser auprès des électeurs pour les avoir trahi et volé. Si Didier Reynders doit s’excuser pour ces propos alors, en vrac et pour conserver une juste mesure, Jacques Van Gompel doit rentrer dans les ordres, Lucien Cariat doit être envoyé à Alcatraz et Jean-Claude Van Cauwenberghe doit être l’objet d’une auto-flagellation publique sur la place Charles II. Au PS, l’hôpital se moque de la charité plus souvent qu’à son tour.

Les Etudiants Libéraux remercient donc le Parti Socialiste de leur rappeler constamment, avec humour et dans la bonne humeur, les bonnes manières de faire de la politique. Nul doute que Michel Daerden les a briéfés.

Pathétique…

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X