Les Libéraux appellent au cessez-le-feu à Gaza

By 05/01/2009News

Face à l’escalade de la violence à Gaza et dans le sud d’Israël, les mandataires libéraux appellent aujourd’hui à un cessez-le-feu immédiat afin de préserver les vies humaines, d’assurer l’aide humanitaire et de rechercher une solution négociée au conflit. Une position que saluent les Etudiants Libéraux, particulièrement alertés par la situation humanitaire dans la région. 

Le président du MR, Didier Reynders, soulignait, ce matin, « que les armes doivent se taire d’un côté comme de l’autre. Que, simultanément, l’intervention militaire israélienne prenne fin et que le Hamas arrête de lancer ses missiles sur le sud d’Israël« .

Hier, Louis Michel appelait Israël à assurer un espace humanitaire pour distribuer l’aide dans la bande de Gaza où la situation est, de jour en jour, plus catastrophique. « Empêcher l’accès à des gens qui souffrent et meurent est une violation du droit humanitaire« , soulignait le Commissaire européen en charge du Développement. « Le respect des principes du droit humanitaire international est une obligation universelle« , rappelait-il, considérant comme inacceptables les attaques des deux côtés aboutissant à blesser ou tuer des civils sans discernement.

Cette exigence est renouvelée, aujourd’hui, par le président du MR, estimant essentiel de garantir l’accès libre et total à des corridors humanitaires afin que l’aide massive de l’Union européenne en particulier et de la Communauté internationale dans son ensemble puisse arriver à bon port pour soulager les populations affectées.

Alors que des mouvements de protestations contre l’intervention militaire à Gaza se multiplient, notamment en Belgique, les Etudiants Libéraux regrettent et condamnent les quelques actes antisémites posés, à ce jour, par une minorité de personnes. Ils s’inquiètent de tensions possibles entre les communautés juive et arabe, particulièrement concernées par le conflit au Moyen-Orient, et d’une rupture du dialogue, pourtant essentiel, entre celles-ci.

La FEL rappelle qu’il n’y a pas lieu de faire un amalgame entre les juifs ou les musulmans de Belgique et les parties belligérantes au coeur de Gaza. Preuve en est le soutien de l’Union des Progressistes Juifs de Belgique au mouvement d’opposition au bombardemment de Gaza et à l’embargo contre les Palestiniens. 

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X