Mosquito… l’Europe hésite à tort

By 22/05/2008Communiqués, News

La Fédération des Etudiants Libéraux (FEL) s’estime ravie de la position belge aujourd’hui défendue, en Conseil des Ministres européens, par la Ministre libérale Isabelle Weykmans (MR-PFF). Tant en Belgique qu’au niveau européen, les libéraux sont à la pointe de l’action à l’encontre du système Mosquito. L’attitude hésitante de la Commission européenne ne doit pas démotiver la Belgique à poursuivre son action en faveur d’une interdiction totale d’appareils sonores anti-jeunes sur le sol européen.

Fin avril dernier, la FEL saluait le dépôt, par la Députée fédérale Kattrin Jadin (MR), d’une proposition de résolution visant à l’interdiction de la commercialisation et de l’utilisation du Mosquito en Belgique ; initiative souhaitée par la Fédération des Etudiants Libéraux et soutenue par cinq autres députes MR et Open-VLD.

Aujourd’hui, c’est par la voie de la Ministre de la Jeunesse auprès de la Communauté germanophone, Isabelle Weykmans, que la Belgique a plaidé pour une prise d’attitude de la Commission européenne à l’encontre du système répulsif Mosquito. Les Etudiants Libéraux saluent cette position belge concertée et appellent la Belgique à poursuivre dans cette voie que l’on sait d’emblée semée d’embûches…

En effet, il est regrettable que la Commission européenne se montre si hésitante quant à un débat européen pouvant amener à une interdiction générale du Mosquito au sein de l’espace européen. A tort, selon la FEL, celle-ci se retranche derrière la compétence des 27 Etats membres en matière de jeunesse alors que le Mosquito n’est pas moins que l’outil permettant une discrimination évidente et une stigmatisation inadmissible à l’encontre des jeunes européens. Cette attitude est d’autant plus incohérente que la Commission promet une nouvelle directive globale en matière de lutte contre les discriminations.

Pour la FEL, le combat européen n’est pas perdu.

Les Etudiants Libéraux soutiennent pleinement la déclaration écrite actuellement pendante devant le Parlement européen et visant à l’interdiction du système Mosquito. Ce texte, déposé notamment par la libérale britannique Sarah Ludford (LibDems) peut également compter sur le soutien du Mouvement des Jeunes Libéraux européens (Lymec) duquel la FEL est, par ailleurs, membre. La majorité des députés européens devra s’y rallier avant septembre prochain pour que la Commission soit à nouveau invitée, par le Parlement, à bannir le boîtier anti-jeunes d’Europe. La déclaration invoque, elle aussi, l’atteinte aux droits fondamentaux de la jeunesse ainsi que le risque probable pour la santé des personnes touchées par ces appareils. La FEL a, d’ores et déjà, appelé l’Alliance des Démocrates et Libéraux Européens (ADLE) à se mobiliser derrière cette déclaration.

Join the discussion 2 Comments

  • Gilbert dit :

    Comme d’habitude, une guerre en retard ou tentative de récup ?
    Le Ministre Marc Tarabella avait déjà interpellé les Ministre européens ainsi que la Commission le 31 mars.
    Merci quand même…

  • Arnaud dit :

    Mon Cher Gilbert,

    Vous aurez remarqué que le présent communiqué n’a été que le suivant d’une précédente action que le Ministre Tarabella avait lui-même salué. Ce que vous ne pouviez savoir…

    En la matière, vous pensez peut-être que l’interpellation de Marc Tarabella aura suffit… tel n’en est rien puisque le parlement européen reste en défaut d’une position sur cette question.

    Ainsi il me semble que toute initiative, tant la nôtre que celle du Ministre, n’aura guère été excédentaire vu l’importance du sujet.

    Bien à vous,

    Arnaud Van Praet
    Président de la FEL

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X