Numerus clausus : avancez Madame la Ministre ou quittez votre poste !

By 09/07/2008Communiqués, News

La Fédération des Etudiants Libéraux (FEL) déplore une fois de plus le laisser-aller pratiqué par la Ministre de l’Enseignement Supérieur, Marie-Dominique Simonet, sur le dossier des étudiants « reçus-collés » de Médecine. C’en est trop pour la FEL qui dénonce l’impossibilité chronique de la Ministre à gérer la question du numerus clausus, pourtant vu comme une priorité par les organisations étudiantes.

Manifestation contre le Numerus claususCette année encore, près de 100 étudiants ayant réussi leurs épreuves de première BA, parfois avec distinction, se verront refuser le passage en seconde année. D’ores et déjà, les jurys de l’ULB et de l’UMH ont ainsi dû annoncer l’injuste conséquence de l’inaction de la Ministre. Et ce matin, le jury de la Faculté de Médecine de l’ULB a choisi de démissionner face à une telle abomination.

Face caméra, ce matin toujours, la Ministre s’est évidemment montrée à l’écoute des pauvres « reçus-collés » comme elle l’avait fait il y a un an déjà (!) face à leurs prédécesseurs d’infortune. Mais en 12 mois rien n’a évolué dans les faits pour les carabins de première année… Et leur avenir reste sombre alors que Marie-Dominique Simonet admet n’avoir toujours aucune solution à avancer !

L’espoir avait cependant été grand alors que le pouvoir fédéral annonçait, il y a quelques mois, la fin du numerus clausus en commandant un cadastre du monde médical et en augmentant sensiblement les quotas fédéraux INAMI. A cela, aucune suite n’aura su être donnée par la Ministre en Communauté française. Dont acte.

Pour les Etudiants Libéraux, une ministre sans solution face à une telle injustice n’a pas sa place au sein d’un gouvernement. L’aveu d’impuissance à mettre un terme à un système injuste et illégitime que tous les partis francophones ont aujourd’hui dénoncé est cinglant. Que la Ministre se rende compte de l’inhumanité de la situation de ces jeunes étudiants et du déni de méritocratie à mettre en échec ceux-ci après autant de travail. Qu’elle ait le courage de prendre ses responsabilités… ou de les quitter.

Join the discussion 5 Comments

  • Ongaro dit :

    Une abération totale. Etant « reçue collée » à Liège, puis je m’inscrire en 2ème à Louvain ? Là ils leurs manquent 51 étudiants, à ULG il y a 52 « reçus collés »…ce serait logique de pouvoir transférer les quotas d’une faculté à l’autre. Nous sommes quand même en Belgique, une faculté de médecine reste une faculté de médecine.

    Mon frère a passé son examen d’entrée d’ingénieur civil à Louvain et il est valable dans toutes les universités belges. Si ce n’est pas le cas, c’est une chose à dénoncer au niveau de la cours Européenne. Nous acceptons tout de même des étudiants étrangers hors quota, ce n’est donc pas une question de place…Je voudrais que Simonet passe un examen d’entrée pour être Ministre, certain qu’elle sera tout simplement collée et non reçue collé…Bravo au jury qui a démissionné. Merci de me dire si je peux m’inscrire en 2ème à Louvain.

  • Arnaud dit :

    Bonjour,

    Malheureusement, un passage dans une autre Université de la Communauté française, entre la première et la seconde session, n’est pas possible. Et diverses raisons (un peu longues à expliquer ici) ne permettent ainsi pas de tels ‘transfuges’.

    Mais tu as bien évidemment raison sur le principe car il n’est pas acceptable que des étudiants ayant réussi en première session à Liège soient recalés au contraire d’homologues de LLN qui passeront en seconde session. Encore une absurdité du système du numerus clausus…

    Les libéraux au Parlement de la Communauté française semblent être en faveur d’un examen d’entrée aux études de médecine, comme pour les ingénieurs civils.

    Si elle n’est pas la solution parfaite, l’instauration d’un tel examen permettrait une bien plus grande égalité entre les étudiants des différentes universités et éviterait la perte d’une voire de deux années où même avec 14 de moyenne un étudiant peut se voir bloqué…

    Sache que nous restons très fortement mobilisés aux côtés des étudiants ‘reçus-collés’ et que nous allons continuer notre action en faveur d’une abolition complète du numerus clausus.

    Courage à toi !

    Arnaud Van Praet
    Président de la FEL

  • elisabeth boulanger dit :

    Je suis la 97° de Namur et deux fois j’ai eu une distinction. Je suis particulièrement découragée et terriblement amère vis-à-vis de ce système de quota qui casse ainsi les projets de vie des jeunes qui ont choisis de se consacrer au soutien de la population et des malades. J’ai consacré toute mon énergie et mon temps pendant deux ans pour prouver mes capacités. Pourquoi faut-il nous culpabiliser et nous humilier ainsi ? Pourquoi faut-il tout donner aux forts en thème alors que compassion et humanité sont aussi des éléments essentiels pour faire un bon médecin. Pourquoi faut-il importer des médecins étrangers à notre place ? Les partis politiques pensent-ils que je les oublierai aux prochaines élections ? AIDEZ-NOUS au lieu de nous détruire… soutenez l’accord de ce 11/7/2008 entre le PS et le cdh (cfr rtlinfo.be)

  • dubois dit :

    Je suis triste pour vous tous, vous toutes qui avez vu vos reves brisés par des politiques. Agiraient-ils de meme avec leurs propres enfants? Honte à la Belgique!

  • floriane dit :

    Salut à Vous!

    Je suis tout à fait d’accord avec vous!

    Mais Il n’empêche, qu’à la manif de ce mardi, il n’y avait PAS assez de gens! Et surtout quasi pas de reçus collés ou de ceux admis d’après Bologne… Il y avait plutôt des 2e et 3e… =s

    voilà!

    prochaine manif bientôt!

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X