Numerus clausus: Marcourt ne marque pas le coup !

By 29/04/2010Communiqués

Notre « discret » Ministre de l’Enseignement supérieur, Jean-Claude Marcourt, annonçait il y a près de trois mois vouloir en finir avec le moratoire sur le numerus clausus en proposant une alternative équilibrée et raisonnable constituant une solution définitive à ce problème faisant débat depuis plusieurs années déjà.

A l’heure où les étudiants de rhéto font le choix de leur avenir, le verdict tombe : on prolonge le moratoire sur ce système injuste et inadapté d’un an. Les étudiants connaîtront donc une année supplémentaire sans alternative.

Et si le Ministre dit regretter la prorogation du moratoire sur le numerus clausus, la fameuse solution définitive promise par M. Marcourt n’arrivera – au mieux – que pour l’année académique 2011-2012 : inadmissible pour les Etudiants Libéraux !

Actuellement, avec le numerus clausus gelé et sans autre filtre, des dizaines d’étudiants vont, au terme de leurs études en médecine, se retrouver sur le carreau faute de pouvoir obtenir un numéro INAMI du fait du contingentement fédéral. Cette situation chaotique ne pouvant plus durer, la Fédération des Etudiants Libéraux (FEL) rappelle que c’est un examen d’entrée qu’il convient de mettre en place, examen conjugué à la suppression du système de contingentement fédéral de l’offre médicale. Tous les diplômés de médecine doivent pouvoir accéder à la profession !

L’examen d’entrée en Communauté française permettra une régulation souple et évolutive du niveau de diplômés afin de correspondre aux attentes et besoins du secteur. Les Etudiants Libéraux estiment en effet qu’il est bien plus pertinent de poser les bases d’une sélection objective dès le début des études et basée sur le mérite de chaque étudiant. Il est  bien entendu que cet examen doit être assorti de cours gratuits pendant les vacances d’été empêchant, grâce à une préparation efficace, de pénaliser les étudiants d’origine plus modeste.

La Fédération des Etudiants Libéraux appelle donc le Ministre de l’Enseignement supérieur à travailler urgemment à la mise en place d’une solution véritable et définitive.

Contact presse :

Arnaud Desmadryl (Président des Etudiants Libéraux)

0475 31 60 14 – arnaud.desmadryl@etudiantsliberaux.be

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X