Pour un droit plus juste à l’euthanasie

By 26/03/2008Communiqués, News

La Fédération des Etudiants Libéraux (FEL) et le Liberaal Vlaams StudentenVerbond (LVSV) se réjouissent du souhait de certains mandataires Open VLD d’élargir le débat en matière de fin de vie et d’euthanasie. Ils apportent leur plein soutien à cette volonté et appellent le Parlement à se saisir de ce difficile débat de société.

Dans ce cadre, le LVSV et la FEL regrettent, tout particulièrement, les récentes réactions des représentants belges de l’Eglise catholique. Ceux-ci semblent éprouver le besoin de condamner moralement les malades et leur famille faisant cet ultime choix. Ils tendent, aujourd’hui, à reproduire un clivage inopportun au sein d’une société humaniste.

La Belgique permet, depuis septembre 2002, la pratique de l’euthanasie active sur des patients majeurs, conscients, atteints d’une affection incurable et éprouvant une souffrance insupportable. Cette loi est, aujourd’hui, trop restrictive et en besoin d’aménagements.

Face à ce constat, les Etudiants Libéraux du nord et du sud du pays soutiennent l’idée d’un large débat parlementaire en vue notamment d’ouvrir la loi sur l’euthanasie aux enfants mineurs et aux personnes privées de capacités mentales ou physiques nécessaires à manifester leur volonté de fin de vie anticipée. Mettre un terme à leur actuelle exclusion du droit à l’euthanasie serait pour la FEL et le LVSV une réforme profondément libérale et humaniste.

Entendant continuer à défendre avec énergie la dernière liberté qui doit être reconnue à l’Homme, le dernier droit humain inaliénable… celui de mourir dignement, les Etudiants Libéraux appellent à ce qu’une majorité puisse se dégager du Parlement en faveur d’une telle évolution de notre société.

Join the discussion One Comment

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X