Quand PS et CDH se font les chantres du libéralisme…

By 04/11/2008Communiqués, News

C’est un conte ? Une fable ? Une farce ? Non, c’est la pure vérité. Claire et nette. Et on en rigole !

Et oui ! N’est-il pas étonnant, voire amusant de constater que des partis de gauche dans notre chère Belgique francophone soutiennent si ardemment et à grands coups de pubs pré-électorales l’élection du candidat démocrate Barack Obama à la présidence des Etats-Unis.

Etonnant… D’autant plus que le Parti Démocrate américain soutient une économie libérale, celle-là même qu’Elio et Joëlle ont, il n’y a pas si longtemps, tant décriée et vilipendée de ce côté de l’Atlantique, car déjà l’électoralisme dominait leurs pensées.

Et pourtant, certains au PS arrivent à considérer Obama comme leur digne représentant en Amérique ; Elio se positionnant ainsi, et on ne sait pas trop comment, comme Président du Comité belge de soutien à Barack Obama ! Fans de l’économie libérale, on veut en être aussi…

La cdH pousse l’ambiguité jusqu’à diffuser par le biais du journal « Metro » une publicité (de format A4 !) dans laquelle il clame son soutien à Barack Obama, ceci sur un portrait bien racoleur de Martin Luther King… Grandiose ! Les « Humanistes » voudraient s’approprier le monopole du soutien au candidat démocrate qu’ils ne s’y prendraient pas autrement…

Plus sérieusement (et oui !), la Fédération des Etudiants Libéraux, membre avec les Jeunes Démocrates d’Amérique des Jeunesses Libérales Internationales (et ca c’est pas du pipeau), ne peut que se réjouir de l’engouement suscité par l’ami Obama dans le chef de formations de tendances politiques autres que libérales. Reste qu’il est regrettable et intellectuellement douteux, que ces mêmes formations s’opposent constamment, dans leur propre pays, à ceux qui défendent le libéralisme.

Join the discussion 3 Comments

  • Buzz dit :

    Aujourd’hui, messieurs les « blue dogs », ce n’est pas le libéralisme qui gagne, mais une branche progressiste, incarnée par Nancy Pelosi, Barack Obama et Edward Kennedy. Et pour suivre Barack Obama depuis longtemps, ses votes passés à l’Assemblée de l’Illinois puis au Sénat des Etats-Unis, de même que ses alliés politiques, le situent à la gauche du Parti démocrate. Plus à gauche en tout cas que tous les candidats désignés par cette formation depuis très longtemps. En ce sens, la modernité d’Obama n’a rien à voir avec celle de Bill Clinton quand celui-ci fut élu en 1992 sur un programme de centre droit. C’est le candidat le plus à gauche depuis George McGovern, candidat du Parti démocrate à l’élection présidentielle de 1972. Soit très loin d’une vision décomplexée du libéralisme qu’est celle de Didier Reynders ou de Nicolas Sarkozy.

    Demandez donc à vos professeurs d’université…

    Et au final, si Obama vous fait rêver : nous recrutons chez les démocrates 😉

  • Pierre Dartevelle dit :

    Etes vous tout simplement jaloux et mauvais perdant ! Les étudiants du cdH (edH) et du PS vous ont devancés sur l’organisation des soirées des élections américaines.

  • Arnaud dit :

    Jaloux 😉 hihi…

    Cher Pierre, la FEL n’a pas pour habitude de commenter les soirées des EDH ou du PS… encore que l’idée pourrait nous venir…

    Notre brève concernait le soutien politique du CDH et du PS aux valeurs libérales du candidat Obama quelques semaines après les avoir tant décriées…

    Si tu as un commentaire sur la question… n’hésite pas à nous le transmettre !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X