Sans-papiers : mobile ou bouclier humain du CAS ?

By 16/04/2009Communiqués

La Fédération des Etudiants Libéraux (FEL) déplore singulièrement l’attitude adoptée hier par le groupement étudiant « Comité d’Actions et de Soutien aux sans-papiers » (CAS) qui, radicalisant son mouvement, a perturbé et tenté d’envahir le lieu d’un congrès politique, que celui-ci eut été libéral ou non.

Il semble néanmoins devenu manifeste, aux yeux des Etudiants Libéraux, que l’action du CAS ne rime plus seulement avec la défense de la cause des sans-papiers, si tel eut réellement été le cas. Précédemment déjà, des affiches du CAS associant l’idéologie libérale au racisme fleurissaient les campus. Précédemment encore, des membres de la FEL se voyaient interdire de prendre la parole lors d’une manifestation de soutien aux sans-papiers, « encadrée » par ce même groupement minoritaire.

L’arrestation d’une vingtaine d’activistes est sans conteste fondée, n’en déplaise aux farouches camarades venus crier leur indignation sur le trottoir du commissariat central de Bruxelles comme si l’Etat de droit devait les ignorer !

Que des étudiants, des professeurs, des universités fassent acte de soutien à la cause de sans-papiers est salutaire, notamment face à l’immobilisme de l’actuel gouvernement sur le dossier asile-immigration. Les Etudiants Libéraux comptent ainsi également, pour la plupart, au rang des citoyens revendiquant une politique de régularisation humaine et cohérente, basée sur des critères objectifs et permanents.

Force est cependant de constater que les slogans beuglés hier, lors du congrès du parti libéral européen, n’avaient que peu cure de la cause des sans-papiers, devenus le triste prétexte d’un combat politique radical qui ne s’assume pas.

 

Join the discussion 2 Comments

  • Fanny dit :

    Certains mouvements usent de n’importe quel prétexte pour assouvir leur soif d’anarchisme… regrettable. Ils décrédibilsent eux-mêmes la cause qu’ils prétendent soutenir, voire servir ! Regrettable aussi pour les quelques militants de ces actions qui, eux, sincèrement, se retrouvent dupés par des meneurs aussi bornés que délétères…

  • Guillaume dit :

    Même si je ne suis pas toujours d’accord avec le CAS. Eux, au moins font quelques chose pour les sans papier… Il ne les regarde pas creuvé comme font nos ministre du haut de leur beau bureau.
    Car à vivre dans l’opulence et le luxe, les nantis qui dirige notre pays sont en dehors des réalité du peuple…
    Et franchement si j’avais été au courant de cette action, j’y aurais été afin d’alerter les politique et les citoyens. Ce qui est triste, c’est qu’il faut arrivé à ce genre d’action pour que nos politicar bouge un peu…

    Frontière = Répression

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X