Suppression de l’aide aux transports en Fédération Wallonie Bruxelles

By 10/11/2011Communiqués

La Fédération des Étudiants Libéraux est totalement scandalisée par la nouvelle proposition de la Ministre de l’Enseignement Marie-Dominique Simonet de supprimer l’intervention de la Fédération Wallonie Bruxelles dans les abonnements TEC & STIB pour les étudiants ! Tout en ne défendant pas la mesure utopique et chimérique des transports en commun gratuit, il est évident que les pouvoirs publics doivent tout mettre en œuvre pour garantir la mixité sociale de notre société.

En tant que fédération étudiante profondément attentive au bien-être de tous les jeunes. Nous ne pouvons absolument pas cautionner une telle mesure qui balayerait d’un revers de la main toute considération sociale. Mesure étonnante pour une ministre dite humaniste! Il n’y a aucun doute que dans les faits, les familles les plus défavorisées et les familles nombreuses vont être touchées de plein fouet par ce type de proposition et vont être confrontées à une perte de leur pouvoir d’achat. Selon nos premières estimations, le coût pour ces familles atteindrait une centaine d’euros chaque année par enfant, les empêchant ainsi d’utiliser cet argent pour améliorer leur bien-être.

Outre ces considérations financières, cette mesure est, in fine, un frein à la liberté de mobilité des étudiants, ce qui est impensable pour les libéraux!

De plus, les étudiants libéraux remarquent que des économies peuvent être faites en diminuant le nombre d’administrateurs de société telle que le TEC (85 administrateurs). Ces économies ne nuiraient en aucun cas à l’efficacité relative de nos transports en commun et permettraient de ne pas fragiliser davantage les étudiants qui le sont déjà par 30 ans de gouvernance socialiste.

Pour conclure,  la Gauche ne doit pas sacrifier l’enseignement, garant de la société de demain, sur l’autel de la rigueur budgétaire. Les étudiants libéraux demandent une  réflexion de fond sur le financement de l’enseignement en cette période agitée pour les finances publiques. Cette dernière doit passer par un dialogue entre la Ministre, les universités et les hautes écoles ainsi qu’avec les étudiants afin de garantir un financement permettant de conduire les étudiants sur le chemin de l’excellence.

 

Contact presse :

Denis LAHAYE (Secrétaire général)

0496/45 28 92 – denis.lahaye@etudiantsliberaux.be

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X