T’en as pas marre des kots pourris? Les Etudiants Libéraux, si!

By 31/03/2010Communiqués

Les vacances de printemps approchant, les Etudiants Libéraux lanceront ce mercredi une grande campagne nationale pour de meilleurs kots, intitulée OH MY KOT ! (http://www.ohmykot.be).

Dans les campus universitaires de Communauté française, nos sections locales iront à la rencontre des étudiants.

24184_109420375751479_109419342418249_181019_3511185_nIl s’agira d’informer un grand nombre d’étudiants qui, chaque année, doivent trouver un endroit où se loger et qui ne sont pas toujours très au courant de leurs droits et de leurs devoirs.
Nous proposons également toute une série de mesures, visant à améliorer les conditions de vie des étudiants.

La FEL entend tout d’abord défendre l’idée d’une augmentation des montants des bourses d’études des étudiants kotteurs.

Les Etudiants Libéraux plaident en outre pour la conclusion de partenariats public-privé afin d’augmenter l’offre qui se révèle être insuffisante sur la plupart des campus. Cette mesure possède l’avantage de faire appel aux fonds privés, indispensables à la construction de nouveaux logements, tout en gardant les garanties assurées par l’Université.

Cette solution est sans nul doute la plus réaliste car, sans ces partenariats, la construction de nouveaux logements ne nous paraît pas finançable. Il est essentiel que ce soit l’Université qui continue à établir les critères de sélection des étudiants et d’attribution des kots universitaires et qui veille à ce que les loyers restent abordables.
Cette coopération sera donc profitable à l’étudiant qui verra l’offre augmentée, de même que la qualité.

En outre, la FEL demande la suppression généralisée de la taxe communale sur les résidences secondaires frappant les étudiants locataires et entraînant dans leur chef une double imposition, ce qui grève injustement leur budget.

Les Etudiants Libéraux apportent également tout leur soutien à la proposition de loi libérale relative aux kots d’étudiants et qui a pour objectif de rendre applicable la loi relative au bail de résidence principale aux kots. Ainsi, la relation contractuelle visée bénéficiera des règles protectrices telles que la garantie locative, la répartition des charges locatives, la communication obligatoire des informations portant sur les règles de sécurité, d’hygiène, d’habitabilité et de salubrité.

Enfin, la FEL recommande la création, par région ou « bassin » d’enseignement, d’un inventaire quantitatif et surtout qualitatif des kots, conduisant à une appréciation de ceux-ci via un système « d’étoiles » attribuées en fonction de différents critères tels que le loyer, la salubrité, l’équipement, la localisation, l’espace, le confort, etc.
Cette formule permettrait en outre de donner une estimation du nombre de kots disponibles dans une région donnée.

A l’heure où la quête d’un kot débute, les Etudiants Libéraux tiennent donc à centrer le débat autour des logements étudiants !

Contact presse :

Arnaud Desmadryl (Président des Etudiants Libéraux)

0475 31 60 14 – arnaud.desmadryl@etudiantsliberaux.be

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X