Le Plan Q, c’est pas nouveau !

By 26/03/2013Communiqués

Il y a maintenant déjà plus de deux ans, la Fédération des Etudiants Libéraux (FEL) sortait sa campagne « Plan Q/ plus de Q, moins de blabla » visant à promouvoir la qualité dans l’enseignement. Pionniers dans la défense de la qualité de l’enseignement, les Etudiants Libéraux ne peuvent que se réjouir de la prise de conscience d’autres organisations étudiantes de l’importance de la qualité de l’enseignement comme facteur primordial en vue d’atteindre les objectifs du Cadre stratégique « Education et Formation 2020 » de l’Union européenne en matière de cohésion sociale, de croissance et de compétitivité économique. Alors qu’en novembre 2010, date de la sortie de Plan Q, certaines organisations étudiantes n’en étaient encore qu’aux revendications d’une gratuité totale des études, nous nous réjouissons de l’avancée de leurs réflexions sur notre enseignement.

 

Défi éminemment ancré dans les valeurs libérales, la promotion de la qualité de l’enseignement représente aux yeux de la Fédération des Etudiants Libéraux une priorité absolue dans le contexte mondial actuel puisqu’elle garantit non seulement un épanouissement personnel mais aussi l’avenir de notre société.

 

Concrètement, le Plan Q de la FEL s’articule autour de dix commandements dont notamment : une politique de financement adaptée aux réalités de terrain avec la suppression du financement par enveloppe fermée, véritable mécanisme asphyxiant nos universités. De plus, les Etudiants Libéraux sont convaincus que l’étudiant ne peut réussir que s’il se concentre sur l’essentiel : ses études. C’est pourquoi la FEL demande l’instauration d’une politique sociale efficace et cohérente par la révision du mécanisme d’attribution des bourses. Le système actuel conduit à des situations inutilement injustes ! En effet, malgré l’existence du taux intermédiaire du minerval, des différences infimes de revenus créent de grandes disparités de traitement. Enfin, comme rappelé dans notre communiqué du 3 octobre 2012, la Fédération des Etudiants Libéraux plaide pour l’instauration d’un test d’orientation obligatoire non contraignant pour chaque étudiant qui désire entamer des études supérieures en vue d’améliorer le taux de réussite et la qualité de l’enseignement sans restreindre l’accès aux études.

 

Les autres propositions sont à (re)découvrir sur www.plan-q.be

 

Pour la Fédération des Etudiants Libéraux,

Omar MARHRAOUI, Président (0478/667194)

Stéphany JANSSENS, Secrétaire Générale, (0472/806375)

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X