Leterme met le doigt là où ça fait mal…

By 16/01/2013Communiqués

Hier, Yves Leterme s’est exprimé quant à la qualité de l’enseignement francophone en Belgique en plaidant pour une amélioration urgente de celui-ci. Les faiblesses pointées du doigt par l’ancien Premier Ministre sont celles qui avaient déjà été relevées par l’enquête PISA de 2009 ; à savoir : les lacunes en lecture et en mathématiques, le décrochage scolaire, le faible rôle des entreprises dans la formation sur le terrain. Alors oui, cette enquête est menée par l’OCDE, organisation dont Monsieur Leterme est aujourd’hui le Secrétaire Général, mais il a le mérite de dire tout haut ce qui pose problème actuellement dans notre enseignement. Marie-Dominique Simonet, Ministre de l’enseignement obligatoire, n’a pas attendu pour réagir : elle reconnaît que le constat d’Yves Leterme est juste mais qu’il ne faut pas démotiver et amoindrir les efforts déjà effectués par la Communauté française. La Fédération des Etudiants Libéraux ne peut que donner raison à notre ancien Premier Ministre : améliorer la qualité de l’enseignement doit être une priorité absolue pour toute société qui veut aller de l’avant et miser sur le futur ! Si Monsieur Leterme a terminé sur une note positive en félicitant la politique d’innovation wallonne, faisons de même : reconnaître ses faiblesses est déjà une façon d’avancer, Madame Simonet !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X